In situ

Le Mobilier National a invité Mathias Kiss pour une carte blanche dans la Chapelle des Gobelins.

In situ #3 est une installation qui recouvre tout l’espace au sol de feuilles d’or, conférant un effet de reflet au lieu et rompant cependant avec l’iconographie de la couleur dorée. Bien que ce matériau soit habituellement envisagé selon le prisme de la noblesse avec pour attributs rareté et richesse, il est question ici d’en envisager d’autres aspects.

En faisant en sorte que le spectateur foule la surface dorée à la feuille, une expérience unique de la couleur est créée où l’effet miroitant englobe le corps du visiteur et altère sa notion de spatialité. On observe une rupture avec la sacralité et le caractère intimidant du matériau ; tout en interrogeant sa fragilité, et le risque de le voir se déposer sur des semelles trop insistantes. La distance religieuse ou royale du XVIIIe s’oppose ainsi à l’immédiateté contemporaine.

< >