VASE, Galerie Alain Gutharc

11 Décembre 2020 - 30 Janvier 2021

Modeste bouquet d’anémones, brassée de fleurs des champs, bouquet de roses odorantes, spectaculaires et sur- prenantes pivoines... la liste de toutes les fleurs et de tous les bouquets ne saurait être exhaustive car n’en finirait pas... A chaque bouquet son vase. Celui dont la taille, la forme, la contenance, le volume, la teinte, seront en adé- quation et permettront aux fleurs de périr lentement pour un regard chaque jour renouvelé.

Lorsque les fleurs arrivent, la recherche débute. Il semble alors qu’aucun vase, parmi tous ceux collectés aux fil du temps, ne saurait parfaitement convenir.

Car les vases sont multiples par leur taille et leurs matières, mais surtout par ce qu’ils véhiculent. Ce sont en premier lieu des contenants destinés à accueillir des végétaux, mais aussi des concepts, des reflets de l’époque et des usages en cours, des indicateurs de qui nous sommes et de ce que nous voulons paraître. Ce sont des objets qui font le lien entre l‘extérieur et l’intérieur, entre la nature et le domestique. Ils permettent à la flore, née sous le soleil, bercée par le vent, arrosée par la pluie, de croiser un monde hermétique aux forces de la nature.

Si un verre, une carafe, un broc, un seau, peuvent faire office de vase, la multitude de ceux créés par d’habiles arti- sans, des designers, des artistes, des enfants de maternelle, prouve de l’intérêt sans cesse renouvelé pour cet objet. Les matières sont multiples. Qu’ils soient en terre, en céramique fine, en verre, en cristal, en plastique, modelés ma- nuellement, moulés, coulés, fondus, ou nés de technologies plus contemporaines, tout semble pouvoir leur convenir dès lors qu’ils peuvent contenir l’eau vitale à la survie des végétaux qui y trouveront refuge pour une lente agonie.


Cette exposition ne veut en aucun cas prétendre à un inventaire car, pour ce faire, il faudrait remonter la nuit des temps, parcourir les époques et les cultures, faire étalage des styles, une cohorte de conservateurs, des kilomètres de salles d’exposition et imposerait des heures de visite attentive. Elle souhaite mettre en regard des objets de desi- gners et d’artistes. Les uns sont censés créer des objets aux vertus fonctionnelles. Les autres ne sont pas, en prin- cipe, préoccupés par la fonction puisque l’art n’a pas d’usage autre qu’esthétique, émotionnel ou intellectuel.


De nombreux artistes ont orné des formes préexistantes, mais ils sont, tout aussi nombreux, a avoir créé des formes nouvelles, hybrides entre objet d’art et objet fonctionnel. C’est cet aspect de leur oeuvre qui retient notre attention. Comment le vocabulaire plastique propre à chaque artiste peut il s’exprimer dans la création d’un objet à vertu fonc- tionnelle et échapper à la seule perspective décorative ?


Quelle sont les différences ou les liens entre Art et Design ? Qu’en est il de la dichotomie convenue entre les Artistes et Designers ? Pour alimenter cette interrogation, la scénographie joue avec les codes de présentation. Les vases de Designers sont posés sur des “fantômes” de meubles, évoquant ainsi l’univers domestique. Les vases d’Artistes sont présentés, comme il se doit dans le monde institutionnel, des musées ou des galeries, sur socle. Cependant, les uns et les autres pourraient intervertir leurs supports de présentation, comme cela est chez un collectionneur.



Joël Bartoloméo
Jimmy Beauquesne
Andréa Branzi
Edi Dubien
Christian Ghion
Laurent Goumarre
Johanna Grawun- der
Suzanne Husky
Romuald Jandolo
Guillaume Janot
Matthias Kiss
Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize
Arik Levy
Enzo Mari
Philippe Million
None Futbol Club
Ettore Sottsass
Guillaume Talbi 

Oeuvres présentées:

Vase
, 2021
plexiglass
30x40
prototype d'étude

 

< >