Après des années de chantiers et commandes à pratiquer la peinture sous toutes ses formes, Mathias poursuit son travail autour du ciel. Sujet hautement symbolique, synonyme de liberté, seule échappatoire artistique durant les années, où, ouvrier, il rêvait de s'émanciper du déterminisme scolaire et social qui a défini son chemin à l'opposé des "écoles d'art". 

 

Défendant un savoir-faire "traditionnel" hérité de son passé chez les compagnons, il expérimente aujourd'hui une liberté de geste qu'il intègre à sa pratique contemporaine, perpétuant les codes classiques et historiques, libérés du diktat technique et esthétique. 

 

En attendant de trouver la galerie qui représentera ce travail, celui-ci est visible à l'atelier.