ORNEMENTATION BRUTALISTE, Nextlevel Galerie

 

Mathias Kiss : ornementation brutaliste, autrement dit d’abord « ornementation brutalisée ». Car brutaliser ces formes, c’est leur permettre de se déprendre de l’immobilité inoffensive où on les a maintenues et qui a permis à l’architecture brutaliste, dès les années cinquante, de les virer purement et simplement des intérieurs modernistes. Il faut en somme que l’ornement sorte de ses gonds.

D’où ce cadre qui a chassé ce qu’il était censé encadré et qui se met, volubile, à délirer, à se soulever. D’où encore ce Golden Snake qui ne rase plus les murs, ne s’allonge plus à l’horizontal.

 

Golden Snake #1.

Matériaux : Plâtre moulé, dorure à la feuille. 
Dimensions : 190x160x140cm. 
Pièce unique.

Du 30 mai au 18 Juillet 2015.

Paris.

 

< >