Mathias Kiss mène réflexions et interrogations sur les codes passés et futurs de l'habitat,
son travail, construit autour de références stylistiques intemporelles, utilise savoir-faire artisanal et
expérimentation contemporaine.

Son héritage, et sa culture ensemblière, associés à une interprétation architecturale de l'art
contemporain, brouillent pistes et références pour créer passerelles culturelles et sociales entre
arts décoratifs et art contemporain, confrontant ouvriers et artistes, apportant des oeuvres fortes
difficilement classables.

Il commence en 1987 par un apprentissage de peintre vitrier, qui le conduira chez
les compagnons, où 15 ans de chantiers sur les monuments historiques le nourriront et
le marqueront artistiquement au point d'en devenir sa matière. Il consacre ses premiers travaux à
la réalisation de plafonds et panoramiques peints, le ciel dans toutes ses applications sera
une grande source d'inspiration. En 2000, première exposition à la galerie Teisso.

En 2002, il crée, en s'associant à Olivier Piel, Maître artisan, et fidèle compagnon, son atelier
studio Attilalou, qui devient un lieu de recherches à travers chantiers, installations, scénographies
et performances. En parallèle, il intervient régulièrement dans des écoles d'arts.

En 2008, soutenu par un collectionneur, il crée et produit trois pièces-prototypes Sans 90 degré,
un travail sans angle droit en réaction aux règles et diktats imposés à ses débuts, aujourd'hui
représenté par la galerie Armel Soyer. Le miroir "froissé" obtiendra le Design Awards Wallpaper.
Au printemps 2013, il expose à Milan l'installation "Blue Portor" à l'invitation du magazine
Wallpaper et en juin en solo show à Miami/Basel.

Les séries 90°Golden Snake le réconcilient avec un académisme qu'il libère et
lui font approfondir son travail sur la déformation de matériaux rigides, l'installation GS#7 est
exposée à la galerie Robert Four qui représente cette pièce.

En octobre 2013, il présente dans le parcours off de la FIAC une installation, LaKissRoom,
chambre introspective de 1000 nuits.

En Mars 2014, il présente l'installation Half à l'occasion du PAD Paris.

D'avril à août, il expose au musée des Beaux-Arts de Lille Mercure,
une installation réalisée dans le cadre de l'exposition Open Museum du groupe AIR.

Il travaille actuellement sur la présentation de l'installation Underwater ainsi que sur
sa prochaine exposition GoldenSnake.